Après Las Vegas, une ville qui ne s’arrête jamais,  nous entrons dans Le “Death Valley National Park (Vallée de la mort)” qui est situé à l’est de la Sierra Nevada en Californie et s’étend en partie au Nevada! Dans ce post, je vais essayer de vous monter des paysages totalement différents que l’on retrouve le long du parc et j’espère que vous apprécierez les photos!

 

En 1933 Death Valley National Monument a été déclaré Monument Nation Américain. En 1994 le monument est devenu le Parc National et a été agrandi pour inclure les vallées salines.

 

 

 

Voici la première vidéo dans le parc !

 

 

 

 

Petite dédicace à Konig qui fait partie de nos nombreux sponsors!

 

 

Nous dormirons cette nuit vers une mine de borate abandonnée qui se nomme “Eagle Borax Works Mine”

 

 

 

 

 

Petite plante dans un milieu aride…

 

 

 

Nous prendrons cette route à sens unique qui s’appelle “Artist’s Drive”. La route passe par une zone surnommée “la palette de l’artiste”, qui est l’un des monuments uniques dans le Parc National de Death Valley!

 

 

 

 

Nous débutons cette petite randonnée et nous sommes étonnés par ces paysages et montagne colorée par les métaux.  Les nuances de couleurs vont du rose au vert en passant par l’ocre et le rouge!

 

 

 

Petite anecdote ! Nous étions présents lors d’un séisme au bon milieu du Parc et nous avons entendu une détonation! Deux plaques tectoniques se sont “frictionnées” et on a entendu un grondement énorme, comme si on avait fait sauté de la dynamite à côté de nous… Nous avons compris ce qu’il venait de se passer quand nous avons visité le Musée du Parc, il y avait une affiche expliquant la situation 🙂

 

 

 

On reprend la route!

 

 

Nous nous sommes arrêtés à “Devil´s Golf Course” et nous rencontrons des personnes de la NASA qui font des essais car ce sol recouvert de blocs de sel qui ressemblerait à celle de la lune (d’où les expériences avec le robot!) Cette machine testée est destinée à partir sur la lune mais nous n’arriverons pas à avoir une date précise de son départ sur la lune! Dommage pour nous 🙂

 

 

 

 

Les sels et minéraux se sont accumulés il y a près de 8000 ans et dire qu’à cette époque un immense lac recouvrait la vallée!! La couche de sel est estimée à 300m et à certains endroit ce serait largement plus. Ce lieu est vraiment insolite  🙂

 

 

 

 

La route est à perte de vue :  splendide!

 

 

 

 

Nous arrivons à “Mesquite Flat Sand Dunes” en plein milieu du désert et nous voici dans un nouveau paysage : des dunes de sable !

 

 

De la végétation arrive tout de même à survivre même avec des conditions extrêmes l’été (il fait plus de 50°!)

 

 

 

Quel contraste de voir des dunes de sable et juste derrière des montagnes,  c’est impressionnant et très calme à cette période de l’année!

 

 

 

 

Nous sommes à environ 1510 mètres d’altitude et c’est vrai que le soir, il fait encore un peu frais!

 

 

Petit couché de soleil…

 

 

 

Et le lendemain matin, nous irons voir les “Lee Flat Joshua Trees”. Ce sont des arbres de toutes tailles et de toutes formes qui poussent un peu partout à la lisière du Parc!

 

 

 

 

Nous avons observé de nouvelles plantes…

 

 

 

 

Nous reprenons la route et le paysage change de nouveau…

 

 

Nous sommes sur le point le plus haut du Parc…

 

 

 

Avant la partir, nous ferons encore quelques photos souvenirs de Parc si époustouflant 😉

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rendez-vous au prochain post sur des terres beaucoup moins hostiles : Le Parc de Sequoia!

A bientôt,

Nico et Isa